FANTOMES du passé (comment l'histoire est entrée en moi)


Réalisation : Boris Lehman

co-réalisation: Sarah Moon Howe

image : Antoine-Marie Meert

son : Isabelle Ingold
chant:Fanchon Daemers

montage : Julie Sandor

mixage : Simon Apostolou

étalonnage : Isabelle carlier


avec l'aide de Justin Mackenzie Peers, Alexandra Dementieva, Daniel De Valck

production : DOVFILM en co-production avec les Films du Centaure (Montréal), Bandits-Mages (Bourges) et avec l’aide du Centre du cinéma et de l’audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles de la Région Bruxelles-Capitale, du Fresnoy, studio national des arts contemporains et de la Fondation Boris Lehman, de la RTBF (télévision belge).


16mm couleur + HD / 87 minutes / 2020 Belgique /



Le film commence au moment où je suis emmené à l’hôpital pour une opération du coeur et où ,au même moment une fissure dans l’atelier où je vis est apparue.

Petit flash back sur ma vie de cinéaste, sur les interstices de la grande Histoire, avec l’aide d’une jeune cinéaste ( Sarah Moon Howe) qui cherche à en savoir plus.

Peu à peu, les fragments (de ma vie et de l’histoire)  apparaissent. Les fantômes, ce sont les choses, les lieux et les personnes que j’ai filmées et qui ont disparues, qui n’ont pas laissé de traces. 

Je voulais faire un film qui aurait été comme une promenade à travers mes archives.

Mais j’ai fait un infarctus et au moment où j’étais emmené à l’hôpital, une fissure est apparue sur le mur de mon atelier.

Ces deux événements ont déclenché un film un peu différent, un peu dévié, dicté par la peur de mourir et d’être enseveli.

Comme toujours, ce sont mes amis, mes films et les femmes qui m’ont sauvé.

Ici, la chanteuse de fond - le choeur de la tragédie - s’appelle Fanchon Daemers.Et mon ange gardien - mon accoucheuse -Sarah Moon Howe.Elle a co-réalisé le film.